www.bevaix.com

Club jurassien

News

News du Creux-du-Van

 

Creux-du-Van

Carte de la région du Creux-du-Van
> News du Creux-du-Van

   Liens vers le Club Jurassien

> Béroche
> Chaumont
> Chasseron
> Col-des-Roches
> Jolimont
> Pouillerel
> Soliat
> Treymont
> Val-de-Ruz

© 2010 Pellaux - Bevaix

La Roche-aux-Noms

Connaissez-vous cet endroit, propriété du Club Jurassien ?

La Roche-aux-Noms, Creux-du-Van

C’est un des endroits mythique du Creux-du-Van.
Difficile d’accès, sous la protection du Club Jurassien Neuchâtelois, il est d’une quiétude propice au recueillement.
Que ce soit depuis la Ferme Robert, en passant par un pierrier, depuis le Soliat et le Pertuis de Bise ou par le Sentier du Single en longeant le pied de la falaise du Creux-du-Van, son accès peut être très risqué pour les personnes inexpérimentées.

Ainsi, si vous voulez découvrir ce lieu chargé d'histoire, il est d’usage de se faire accompagner.
Ou alors d’accepter que ce soit « à vos risques et périls ».

Ecrit des débuts du Club Jurassien, par L. FAVRE et le Dr GUILLAUME vers 1866 - 1867 :

«  Après une excursion à la Fontaine-Froide, on put goûter la célèbre absinthe du Val-de-Travers mélangée à l'eau glacée de la source. Tous ceux qui, pour la première fois, visitaient le Creux-du-Van, furent agréablement surpris de se trouver au milieu d'une nature aussi grandiose. Les étrangers ne se figuraient pas que notre Jura possédât un site si imposant et si pittoresque…
Les plus intrépides gravirent le talus d'éboulement pour atteindre le pied des rochers et visiter la Roche aux Noms. Cette roche, célébrée dans « le Rameau de Sapin », avait été ornée par les soins du Club jurassien, d'un immense écusson fédéral, peint sur le rocher et que l'on distinguait de la ferme Robert. La Roche aux Noms, que l'on appellera dorénavant Roche des naturalistes, était parée des noms des plus illustres savants dont s'honore la patrie suisse.
Après que chacun eut inscrit son nom… l'enthousiasme atteignit bientôt son apogée et se fit jour par une série ininterrompue de toasts et de discours…  »

En juin 1739, Albert de Haller, alors recteur de l'université de Göttingen, vint à Neuchâtel ; il se rendait au Creux-du-Van afin d’étudier la flore. Il représentait toute une société helvétique, car il était l'incarnation du génie scientifique suisse.

« ... Nous sommes fiers de posséder un souvenir de son passage dans nos montagnes, c'est son nom, écrit de sa main sur les rochers du Creux-du-Van, sur les escarpements de ce cirque immense que vous pourrez contempler…
Au sein de cette solitude, si fortement empreinte de majesté et de sauvage grandeur, ce nom d'Albert de Haller se trouve si magnifiquement encadré, qu'on ne peut le voir sans tressaillir d'émotion ».

Depuis cette époque, la roche a changé, s'est transformée au fil de l'évolution de l'érosion. Ainsi, les Noms ont été repeints, d'autres, qui ne sont pas officiellement homologués sont effacés régulièrement.
Toute une tradition et venue règlementer le privilège de figurer parmi les plus illustres.

Règlement qui permet de comprendre le fonctionnement de la Roche-aux-Noms

 

Dernière mise à jour le 08.07.2010 / webmaster
Reproduction de tout ou partie du site, d'éléments graphiques, d'images et des documents qu'il contient interdite
© 2010 Pellaux - Bevaix